Please reload

Recent Posts

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Featured Posts

Haïti a faim

November 12, 2017

L'Indice mondial de la faim de 2017 (GHI) montre des progrès à long terme dans la réduction de la faim dans le monde. Cependant, les progrès ont été inégaux, avec des millions de personnes souffrant encore de la faim chronique et de nombreux endroits souffrant de crises alimentaires aiguës et même de famine. Selon les scores GHI 2017, le niveau de la faim dans le monde a diminué de 27% par rapport au niveau de 2000. Sur les 119 pays évalués dans le rapport de cette année, l'un tombe dans la fourchette extrêmement alarmante de l'échelle de gravité de GHI; 7 tombent dans la gamme alarmante; 44 dans la gamme sérieuse (dont Haïti); et 24 dans la gamme modérée. Seuls 43 pays ont des scores dans le bas de gamme. En outre, 9 des 13 pays qui ne disposent pas de suffisamment de données pour calculer le score GHI 2017 - incluent la Somalie, le Soudan du Sud et la Syrie - suscitent des inquiétudes importantes et peuvent même connaître les niveaux de faim les plus élevés.

Pour saisir la nature multidimensionnelle de la faim, les scores GHI sont basés sur quatre indicateurs: la sous-alimentation, l'émaciation des enfants, le retard de croissance des enfants et la mortalité infantile. L'amélioration de 27% mentionnée reflète les progrès de chacun de ces indicateurs selon les dernières données de 2012-2016 pour les pays du GHI.

En ce qui concerne Haïti dont le score est passé de 51.6 (1992), 42.7 (2000), 42.6 (2008) à 34.2 en 2017 (comparé à 11.6 pour la République Dominicaine), le rapport indique "Ces moyennes dissimulent toutefois des résultats troublants dans chaque région, y compris des scores très élevés pour le Tadjikistan, le Guatemala, Haïtiet l'Irak et dans la fourchette alarmante pour le Yémen, ainsi que des scores élevés dans la moitié des pays de l'Est et de l'Asie du Sud-Est, dont la moyenne profite du faible score de la Chine de 7,5.

[...]

En termes de sous-alimentation, la Zambie, Haïti et la RCA ont les plus fortes proportions de personnes sous-alimentées: entre 45,9 et 58,6% de leur population ne peuvent pas satisfaire leurs besoins caloriques minimum.

[...]"

Dans la région Amérique Central et Caraïbes, Haïti est classé dernier (34.2), suivi du Guatemala (20.7), du Honduras (14.3), du Nicaragua (13.6), de la République Dominicaine (11.6), du Salvador (11.1), du Panama (9.2), de la Jamaïque (8.0), du Mexique (6.5), du Costa Rica (5.3) et de Cuba (<5).
 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Follow Us

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Search By Tags