Please reload

Recent Posts

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Featured Posts

PetroCaribe: Les sénateurs veulent un «consensus politique» avant la tenue de la séance

December 4, 2017

Le président du Sénat de la République a fourni le vendredi er décembre plus d’explications sur les raisons pour lesquelles la séance sur le rapport de la commission spéciale d’enquête sur l’utilisation des fonds PetroCaribe n’a pas eu lieu jeudi. « La séance a été renvoyée en attendant qu’il y ait un accord au niveau de l’assemblée sur des questions connexes à la vie de l’assemblée», a-t-il dit sur les ondes de Magik 9 vendredi matin. Sans vouloir entrer dans les détails, Youri Latortue rapporte qu’il y a eu des discussions sur la question du Conseil électoral permanent et la question du mandant des sénateurs. Le sénateur parle d’un «consensus politique» que ses pairs aimeraient avoir sur ces «points essentiels». Youri Latortue ne fait qu’espérer que ses collègues parviennent à trouver au plus vite ce consensus.

Le président du Sénat déplore qu’il y ait eu des déclarations « un peu malencontreuses» au sujet du mandat des sénateurs, ce qui, selon lui, a agi sur le climat et a porté les sénateurs à croire qu’on voulait réduire leur mandat. « Normalement, cela ne devrait pas constituer un problème», se désole Youri Latortue rappelant qu’une commission mixte exécutif- législatif a été créée par le président de la République en vue de régler la question du mandat des sénateurs Antonio Chéramy, Evalière Beauplan, Nawoom Marcelus, Jacques Sauveur Jean, Carl Murat Cantave, Wilfrid Gélin, Ricard Pierre, Hervé Fourcand, Saurel Jacinthe et Francener Dénius. « Par analogie à ce qui s’est passé en 1990 et en 2006, quand il y a élection pour deux sénateurs, l’un est élu pour six ans et l’autre pour quatre ans et quand il y a élection pour seul sénateur, il est élu pour six ans», précise le président du Sénat.

 

Youri Latortue lance un appel à la sérénité et au calme et plaide en faveur du respect du mandat de ses collègues. «Je pense que la commission aura la sagesse nécessaire pour trouver le consensus qu’il faut pour rétablir la sérénité et le climat de travail dans lequel nous évoluons depuis janvier», dit-il. Quand un cas similaire s’était présenté sous René Préval, Youri Latortue rappelle que la solution avait été de calculer le mandat des sénateurs concernés à partir de la date de leur entrée en fonction.

En ce qui a trait à la question du Conseil électoral permanent, le président de l’Assemblée nationale précise qu’au niveau « technique» le rapport est prêt.

« Le Sénat reste attaché à la lutte contre la corruption», rassure Youri Latortue, qui s’érige en défenseur de ses pairs. «La séance, à travers une conjoncture politique, peut être renvoyée, mais ceux qui s’amusent à injurier ou à dénigrer les commissaires ne doivent pas penser que par cette attitude ou avec l’argent dont ils disposent ils peuvent corrompre ou détruire ceux qui entrent dans cette lutte», lance-t-il comme une mise en garde et comme une garantie sur la tenue tôt ou tard de la séance. Il croit dur comme fer que «la lutte contre la corruption doit être menée».

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Follow Us

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Search By Tags