Please reload

Recent Posts

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Featured Posts

FLASH : Les haïtiens fuient Azua par peur de représailles sanglantes

May 1, 2018

Suite à l’assassinat le 25 avril dernier, de Juan de Dios Castro sur sa ferme dans la communauté El Ganadero à Azua (Sud de la République Dominicaine), par 3 haïtiens, les 2 fils de la victime Ruddy et Juancito Castro Filpo et des proches de la famille, devant la lenteur de l’enquête policière ne parle que de venger leur père.

Il affirment que si la police n’arrête pas dans les 24 heures, les criminels haïtiens qui ont tué leur père « [...] nous allons prendre deux fusils et nous allons persécuter les haïtiens... et tous ceux que nous soupçonnons nous allons les tuer. Peut-être qu'ils disent qu'ils sont innocents, mais notre père était un chien pour eux apparemment [...] »

Des propos haineux circulent dans une population consternée par le meurtre de ce fermier très respecté, poussant les haïtiens à fuir Azua par crainte de représailles et pour protéger leur vie et celle de leur famille.

La fille du fermier azuréen assassiné Maria Castro Filpo, a lancé un appel par la voie des médias au Président Danilo Medina « Président, je sais que vous êtes un homme bon [...] Mon père a contribué à cette communauté, je sais que vous ne laisserez pas sa mort impunie. »

Rappel des faits : le 25 avril dernier vers 5h00 du matin, le fermier Juan de Dios Castro supervisait ses récoltes comme d'habitude, il avait une machette et portait une arme a feu légale, dont il n'avait jamais besoin. Dans l'obscurité au moins 3 individus d'origine haïtienne l'ont agressé avec des machettes. Le fermier a essayé de se défendre, blessant un des assaillants avec sa machette, mais jeté à terre par ses agresseurs il a reçu plusieurs coups de machettes mortelles avant que les agresseurs lui volent son arme à feu et prennent la fuite.

Le même jour, l'individu blessé par le fermier est allé à l'hôpital régional taiwanais à Azua pour se faire soigner. Alerté de l’agression par la police, le Centre hospitalier a prévenu les autorités policière de l’arrivée d’un blessé haïtien suspect Ramsel Sejollr (24 ans) qui a été arrêté et avoué aux forces de l’ordre dominicaine l‘agression, dénonçant un de ses complices un nommé « Bonell » en fuite et activement recherché.

Le Directeur de la police nationale, le Général Ney Aldrin Bautista Almonte, a affirmé être sur la piste de « Bonell » et que le fugitif sera rapidement arrêté et mis à la disposition du Ministère public. Face au menace de vengeance il a averti qu'il n'accepterait pas de chantage pour l’arrestation des coupables et lancé un appel au calme, avertissant que la police arrêtera tous les dominicains qui incitent la population à se venger sur des haïtiens.
 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Follow Us

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Search By Tags