Lutte contre la corruption : l'Union européenne recommande un pouvoir judiciaire efficient et in

« Ensemble, nous devons aussi affronter une autre grave entrave au développement qui, au vu de l’actualité tant européenne qu’haïtienne, n’épargne aucun pays ni personne, à savoir la lutte contre la corruption », a déclaré l’ambassadeur de la délégation de l’Union européenne en Haïti, Vincent Degert, dans son discours prononcé à la cérémonie officielle de la fête de l'Europe le 9 mai 2018 à l'hôtel Montana.

« Dans ce combat, vous trouvez aujourd'hui et vous trouverez demain l'Union européenne à vos côtés pour accompagner les efforts de l'État et de la société civile pour réduire ce fléau », a fait savoir Vincent Degert saluant au passage l'engagement du président de la République et de l'ensemble de l'exécutif qui a placé la lutte contre la corruption au cœur de ses objectifs prioritaires. Un fléau, selon lui, si dommageable pour l'économie, les fondements démocratiques et le bien-être des citoyens.

« Au-delà des mots, des stratégies et des plans d’actions, notre expérience nous enseigne toutefois que les mises en examen, inculpations et condamnations doivent faire partie d’un arsenal crédible et dissuasif », a ensuite expliqué le chef de la délégation de l’Union européenne en Haïti. Pour lui, cet arsenal suppose aussi un pouvoir judiciaire efficient et indépendant des deux autres pouvoirs, capable de dire le droit et de rendre une justice impartiale.

En ce sens, Vincent Degert invite l’État haïtien à mettre à profit la présence de la Mission des Nations unies pour l’appui à la justice en Haïti (Minujusth) pour poser ou consolider les bases de ce système judiciaire où efficacité, éthique et indépendance pourront s’articuler harmonieusement. « Seule l’appropriation, avec aussi l’appui budgétaire national nécessaire, peut garantir le succès des efforts engagés et des soutiens mobilisés », a admis le diplomate européen. L’appropriation doit aussi permettre, selon lui, à la Police nationale d’Haïti (PNH) de voir son engagement en faveur de l’État de droit, de l’ordre public et de la protection des droits et libertés individuels soutenu tant par l’appareil judiciaire que par les autorités politiques.

Par ailleurs, avec des élections prévues en 2019, Vincent Degert estime que la préparation et la programmation sont plus que jamais indispensables pour accompagner la nouvelle loi électorale et le Conseil électoral permanent (CEP). « Nous les appelons de nos vœux pour consolider l’acquis des élections de 2015/2016 dont nos équipes d’observation électorale ont, avec d’autres, tiré enseignements et recommandations », a ainsi déclaré l’ambassadeur Degert.

Featured Posts
Posts Are Coming Soon
Stay tuned...
Recent Posts
Archive
Search By Tags
No tags yet.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2023 new radio oriental fm 98.3 lascahobas , haiti.