Please reload

Recent Posts

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Featured Posts

Quel avenir pour le gouvernement Céant ?

September 11, 2018

C’est un dimanche compliqué que vient de vivre le premier ministre nommé Jean Henry Céant ce 9 septembre 2018. Alors qu’il a dû déjà opérer un changement au sein de son cabinet ministériel à cause d’un ministre qui était citoyen américain, le premier ministre se retrouve à gérer d’autres reproches faits à d’autres membres de son administration naissance : certains ministres seraient des menteurs, sinon, plus grave, des fraudeurs. Ils auraient menti dans leur déclaration définitive d’impôt fait à la Direction générale des Impôts.

Comme si cela ne suffisait pas, le premier ministre Céant aurait passé un mauvais moment ce dimanche lors d’une réunion avec le président de la République et des députés. C’est un tweet de Gary Pierre Paul Charles qui a vendu la mèche.

« Scandale lors d’une réunion à la résidence du président ce dimanche. Des députés de la majorité ont demandé à M. Céant de reconduire Aviol à la Planification sinon ils vont voter contre le gouvernement. Indigné et humilié, le PM nommé annonce au président sa démission. Panique !!! », a écrit le directeur de Scoop FM.

Plus tard dans la journée, Le Nouvelliste a confirmé de sources concordantes que le premier ministre nommé a verbalement donné sa démission au président Jovenel Moïse, ce dimanche, à l'issue d'une réunion.

Pour le moment, les deux hommes n'ont échangé aucune correspondance sur le sujet, insiste-t-on dans l’entourage du premier ministre qui rencontrait dans la soirée ses appuis.

"Les choses se passent très mal", a indiqué au Nouvelliste une source proche de Jean Henry Céant. "Les députés veulent tous les postes", a avoué au journal une autre source.

Pour le moment, si le premier ministre nommé n’a pas jeté le gant, sa ratification est cependant dans l'impasse.

Selon le compte Twitter de RFM, Me Camille Leblanc, conseiller spécial de Jean Henry Céant, a confirmé que des députés du Nord ont exigé la reconduction du ministre de la Coopération Aviol Fleurant, lors d’une réunion avec le président Jovenel Moïse. “Il sera reconduit avec un autre premier ministre, pas moi “ a clairement indiqué Jean Henry Céant, selon Me Leblanc, cité par la radio dans un tweet.

L’homme que l’on place au cœur de la bataille des derniers jours, le ministre sortant de la Planification et de la Coopération externe, Aviol Fleurant, a fait un message sur son compte Facebook qui se lit comme suit : « Servir la république au plus haut niveau est un honneur. Je l'ai fait avec amour et dans un esprit de service. Je ne saurais, en revanche, constituer un obstacle à la continuité de l'État. HAITI D'ABORD. Vive la république ! »

Le ministre Aviol Fleurant a confirmé pour Le Nouvelliste ses propos, dimanche soir.

En sus des difficultés pour composer et bien trier ses ministres, Jean Henry Céant se retrouve bien seul. Le PM n’a qu’un secrétaire d’Etat dans son gouvernement qu’il a lui-même choisi. Pour ses proches, cela ne constitue pas un obstacle car tous les ministres sont ses ministres…

Ce lundi, une autre difficulté attend le premier ministre. La Chambre des députés part en vacances, selon le vœu de la Constitution. Comment va-t-on la convoquer pour la séance de ratification du premier ministre ?

Pour le président de la Chambre des députés, Gary Bodeau, « ce serait une grande première dans l’histoire de la gouvernance de notre pays de convoquer les députés à l’extraordinaire pour voter un gouvernement pendant que l’administration en place avance à pas de tortue dans le processus. Toutefois, la Constitution permet à l’exécutif de convoquer le corps législatif en session extraordinaire en cas d’urgence. Au cas où la convocation serait faite, le corps législatif ne peut décider sur aucun objet étranger au motif de la convocation. »

Avant de faire toute convocation, le président Jovenel Moïse et le premier ministre nommé devront s’assurer que la majorité est avec eux. Cela s’est déjà produit que le président de la République convoque les Chambres et qu’aucune séance ne soit tenue, soulignent des observateurs de nos pratiques parlementaires.

Pour ce qu’il s’agit des rumeurs de démission de Céant, Gary Bodeau dit avoir lu sur les réseaux sociaux que le PM nommé aurait donné sa démission verbalement.

« Ce serait dommage pour le pays à un moment où le pays attend la ratification du PM nommé et de son cabinet ministériel. Il y a une certaine légèreté dans ce processus, j’ai ouïe dire que certains ministres choisis auraient des complications avec le fisc. Le chef du gouvernement avait le champ libre pour former son cabinet. Il l’a fait ! », a déclaré Bodeau au Nouvelliste.

Le président de la Chambre des députés précise : « Au niveau du bureau de la Chambre, nous attendons le Sénat. Quand une branche du Parlement est saisie d’un dossier l’autre doit attendre. »

Gary Bodeau n’était au courant d’aucune rencontre entre le premier ministre et d’un quelconque groupe de députés.

« Il faudrait vérifier avec le PM nommé et le président ou, à défaut, leur porte-parole », selon lui.

Frantz Duval

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Follow Us

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Search By Tags